search

Accueil > Socle commun d’enseignements > Enseignements de complément > Latin / Grec > LA POTION MAGIQUE DU FRANCAIS ?

LA POTION MAGIQUE DU FRANCAIS ?

lundi 27 mai 2019

Faire du latin en 5e !

Ave discipuli !

Tous les élèves qui ne sont pas engagés dans la classe à horaires aménagés théâtre ou dans les pratiques sportives renforcées au collège peuvent choisir l’option "Langue et culture de l’Antiquité romaine". Quels que soient leurs résultats scolaires : le seul critère qui compte est leur motivation.

Quand ?
Le latin se commence en 5e et se poursuit en 4e et 3e sur un rythme de 2h par semaine. Les latinistes sont ensuite libres de continuer ou non au lycée.

Pour quoi étudier une langue morte ?
Pour le plaisir. Pour la curiosité. Pour la culture. Pour ses études (si on veut faire de l’archéologie, de l’histoire, des langues, ou devenir pape). Pour obtenir un bonus de 20 points au Brevet des collèges. Pour la rigueur qu’on acquiert à comprendre certaines règles du français ou certaines particularités d’orthographe (le corps prend un -s au singulier parce qu’il vient de corpus). Par amour de la mythologie ou de Percy Jackson. Pour savoir ce qu’on met dans son caddie (le lait Candia, les barres Mars ou le shampoing Fructis). Ou ce que signifie faire réviser sa Volvo chez Midas...
Pour être surpris(e), dégoûté(e), choqué(e), touché(e) de ces Romains de l’Antiquité, à la fois si proches et si lointains de nous. Le cours est en effet conçu de manière à confronter en permanence le latin à notre monde d’aujourd’hui

Quel programme en histoire ?
- En latin le programme couvre la Royauté, la République et les débuts de l’Empire, de Romulus à Marc-Aurèle en passant par Jules César et Auguste : de 753 av.JC à 476 ap.JC.

Quel programme en civilisation ?
La vie quotidienne des Romains. Leurs conditions sociales. Leurs habitats. Leurs loisirs. Leurs monuments. Leurs croyances. Leurs dieux. Leurs héros. Leur littérature.

Quel programme en langue ?
Les latinistes travaillent beaucoup l’étymologie pour mettre en rapport les mots français et leur racine latine. Ils étudient, manipulent, mémorisent les premières déclinaisons et les principaux temps pour acquérir, en fin de cycle 4, une autonomie dans la compréhension de textes authentiques simples ou pour pouvoir déchiffrer une inscription sur un monument ou une monnaie antiques.

Et en dehors de la classe ?
Tous les ans, des sorties archéologiques sont organisées pour appréhender la culture antique à travers les musées et par l’expérimentation : en 2019 nous avons visité le musée archéologique de Dijon ; en 2018 nous avons visité le musée archéologique de Châtillon-sur-Seine, bénéficié d’ateliers à Alésia et des démonstrations de la legio VIII Augusta à Autun dans le cadre de la Semaine des langues anciennes ; en 2017 nous avons visité le musée Gallo-Romain de Lyon, le Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye et les salles des Antiquités grecques et romaines au Louvre à Paris ; en 2016 Acta Archéo a animé des ateliers gladiature au sein du collège ; en 2015 les latinistes ont fouillé à Bibracte, etc.Les élèves peuvent présenter ce Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle à l’oral du Brevet des Collèges.

Au cours de leur cycle 4, tous les latinistes auront participé à un voyage pédagogique organisé en Italie. Le dernier vient d’avoir lieu en avril sur les traces des Grecs, des Étrusques et des Romains.

Tu es intrigué(e) ? Lance-toi ! Les inscriptions se font au conseil de classe du 3e trimestre sur la fiche liaison. Alea jacta est comme dirait Jules César quand il a franchi le Rubicon : Le dé est jeté !